Pour expliquer ce qu'est une charge électrique il faut envisager une troisième entité cent trente sept fois moins fréquente que le graviton. Si le passage de l'entité 3 se fait à vitesse constante dans la direction z on a :

pour la fonction traduisant la rencontre à trois.

La quantité de mouvement suivant z est Δ p = -hR/2π et Rλ = 2kπ d'où Δ p = -kh/λ .La quantité de mouvement prise par la particule lors de ce passage est Δ p. Par suite la charge sera donnée par k en prenant e comme unité.

Pour éviter une confusion avec l'interaction forte nous remplacerons F par g, B par b et n par l .

D'aprés les principes de base de la mécanique d'Hamilton-Jacobi nous aurons :

R λ + g π + gπ -bπ -bπ + lπ = k°π d'où avec b, g, k° et l entiers et .

En particulier on a :

l = +1 et k° = +1 ...................................................l = -1 et k° = -1

b = 0 g = 0 q = 0 ....................................................b = 0 g = 0 q = 0

b = 1 g = 0,1 q =1,0 ...............................................b = -1 g = 0, -1 q = -1, 0

 

l= 2 et k° = 0 .......................................................l = 2 et k° = 2

b = 0 g = 0 q = -1 ..................................................b = 0 g = 0 q = 0

b = 1 g = 0, 1 q = 0, -1 ..........................................b = 1 g = 0, 1 q = 1, 0

b = 2 g = 0, 1, 2 q = 1, 0, -1 ..................................b = 2 g = 0, 1, 2 q = 2, 1, 0

L'octet de mésons est obtenu en combinant les états l = +1 et k° = +1 avec les états l = -1 et k° = -1. Le décuplet de baryons est obtenu en combinant l = 2 et k° = 0 avec l = 1 et k° = 1. Par contre l'octet de baryons appartient à un ensemble plus large obtenu avec l = 2 et k° =2 combiné avec l = -1 et k° = -1.

On obtient :

b = 2 q = 2, 1, 0

b = 1 q = 1, 0 et q = 2, 1, 0, -1

b = 0 q = 0 et q = 1, 0, -1

b = -1 q = -1, 0

On a un système analogue à celui des quarks, mais beaucoup plus simple et plus performant. Il intègre en particulier les états KN (b = 2) sans difficulté.

De plus il n'utilise pas de charges fractionnaires. Pour les léptons la meilleure solution est de prendre l , b, g, k° demi-entiers.

 

REMARQUES

L'interaction électrique du type force de Coulomb n'existe pas entre deux particules.Il y a trés peu de chances pour que l'électron d'un atome reçoive une entité trois (ou un photon) émise par le proton . La liaison est ondulatoire . Lors de l'émission des entités trois il y a émission d'une onde dans le milieu des entités trois et l'électron se place ou se déplace de façon à être en résonance avec cette onde . D'où la quantification dans l'atome. On retrouve facilement les résultats classiques , mais le spin est plus un déphasage qu'un moment cinétique , d'où sa quantification.

 

 

 

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba