La détermination de la masse m (celle de E=mC²) d’une particule au repos dans un repère absolu est déterminée par le passage des gravitons du milieu à travers la particule .
Si la particule est voisine d’une masse M sa masse est modifiée , car elle reçoit davantage de gravitons .

On trouve pour la masse pesante

=



Dans cette formule est le nombre de gravitons supplémentaires perçus par une masse m située à la distance R de M pendant le temps T, et a = Hc où H est la constante de Hubble et c la vitesse de la lumière dans le vide . a est un quantum d’accélération du au passage d’un graviton à travers la particule . D’autre part le nombre des gravitons efficaces , qui mettent la particule en mouvement est A/a où A est l’accélération .

Par suite on a En ce qui concerne la masse inerte .

. Si le nombre de gravitons efficaces est égal au nombre de gravitons reçus on a la loi de Newton classique

A =



et masse pesante et masse inerte sont identiques et la Relativité Générale est valable  . Mais ce n’est pas toujours le cas . En particulier à grande distance , quand il n'y a plus assez de gravitons pour tout le monde.Dans ce cas la Relativité Générale n'est pas valable .

Alors on a

avec dans ce cas

Soit img-001

 


Soit

A=-a-

 

 

 

Qui serait la véritable loi de Newton et éviterait l’existence de la très problématique matière noire. Pour un système on détermine l'accélération de Newton normale de l'ensemble , et on ajoute a dans la même direction.

Système solaire

Si on applique la nouvelle loi de Newton au système solaire on ne trouve pas de grosses perturbations en ce qui concerne les planètes . Il n’y a pas de déplacement du périhélie . La formule de Binet conduit à une ellipse dont le demi-grand axe serait plus court d’environ 220 km et la période de révolution plus courte d’environ 70 s en ce qui concerne la terre , par rapport à la loi classique . D'où une légère modification de la masse du soleil .

Le changement de type de gravitation se situerait à 5 . 10 14. m . Pluton est à 6 . 10 12 m .La perturbation est encore faible à ce niveau .Il reste l’effet Pioneer .La modification de la trajectoire de ce satellite serait bien expliquée par la nouvelle loi de Newton . Mais il reste à la confirmer par d’autres satellites en particulier .

Galaxies

En ce qui concerne les galaxies , si nous prenons l’exemple de la voie lactée , on peut dire que jusqu’à 15000 al on a la loi de Newton classique qui prédomine . Ensuite jusque vers 55000 al l’augmentation de aR compense la diminution de GM/R. En gros la valeur de la vitesse des étoiles est constante .On a approximativement .

V4=4MGHC où M est la masse du coeur de la galaxie ( là ou la loi passe de r² à  1/r),G la constante de la gravitation ,H la constante de Hubble et C la vitesse de la lumière.

Puis cette vitesse augmente suivant une loi en v 2=aR . Ceci en considérant un problème sphérique avec masse M centrale prépondérante . Ce qui n’est pas exactement le cas de notre galaxie , .
De plus concernant les galaxies on peut faire une remarque . Au départ la rotation des galaxies ne s’explique que si on considère un choc . Ce choc peut provenir de deux nuages d’hydrogènes ou de deux galaxies plus petites . Ce choc engendre une symétrie à 180 degrés . Par contre avec le temps l’influence de a s’impose et la symétrie devient une symétrie à 120 degrés (trois bras) . Cette symétrie doit être celle des vieilles galaxies spirales bien tranquilles .

Amas

La présence de a renforce la cohésion des amas . Il y a une modification du type de gravitation pour un rayon de l’ordre de la racine carrée de GM/a . Ce que certains traduisent par l’existence d’un anneau de matière noire de cette dimension . Cela augmente la propriété de lentille gravitationnelle avec une déviation supplémentaire β=2α ,avec

tan α =


Dans cette formule R est la distance à laquelle le photon passe par rapport au centre de l’amas . Cette déviation s’ajoute à celle de la loi classique .
De plus une particule de masse m peut par gravitation atteindre une vitesse v égale à la racine carrée de 2aR’ , où R’ est le rayon de l’amas . Ce qui peut provoquer une émission de rayons X de longueur d’onde :
λ =


Ce que l’on peut traduire en disant que le nuage d’hydrogène de l’amas est chauffé à la température :
T =

où k est la constante de Boltzmann . Là encore on évite l’utilisation de la matière noire pour expliquer l’énergie des particules permettant l’émission de ces rayons X.

Univers

Les trajectoires des galaxies semblent bien être toujours des ellipses. Mais l´important est l´évaluation du red shift, on a :
Z´ = =

Dans cette formule V est la vitesse de la galaxie, E est son énergie au repos et U est le potentiel de gravitation qu´elle subit.

dans l´univers observable avec b =

x est le rapport entre la distance de la galaxie á l´observateur et une grandeur D=c/H, où H est la constante de Hubble. R est le rayon du bulbe de l´univers, sans doute proche de D.

On a aussi Z" = -1 + qui est le red shift du à la balade des photons dans le vide.

Z=Z´+Z" donne une bonne réponse au problèmes des supernovae.
Le point d´inflexion donne b=0,27 pour x=0,25 et 28.10-28 Kg/m3 pour la densité de l'univers. Si v est proche de c et U proche de c²  il faut utiliser les formules relativistes. Cette densité , proche de la réalité , contredit le Big Bang , qui a besoin d'une densité dix fois plus faible pour expliquer les proportions des éléments .

Il reste le problème d´éventuels red ou blue shifts dus à l´effet Doppler. Dans l´ensemble ils sont faibles sauf peut-être pour quelques cas très particuliers.
 
 

CONCLUSION
La gravitation est donnèe par un échange de gravitons . Mais leur présence dans le vide explique bien une théorie comme la Relativité Générale , du moins en première approximation.
Masse pesante et masse inerte ne seraient pas toujours identiques . Ceci conduit à une nouvelle loi de Newton, qui exclut l’existence de la matière noire dans l’univers. Il n'y a pas non plus d'énergie sombre, ni de big bang , mais de nombreux petits bangs.De plus le fait d'avoir pour le point d'inflexion une distance de 5 milliards d'al et un red shift un peu supérieur à 0,6 conduit à considérer que la voie lactée est proche du centre de l'univers.Enfin il faut voir que pour un rayon voisin de D on a une gravitation analogue à celle d'un trou noir pour l'univers.

Remarque

Dire qu'un trou noir n'émet rien est faux. Il émet des gravitons .On constate alors que ces gravitons viennent de la
matière qui est détruite .Le trou noir s'évapore .Mais comme il n'émet que des gravitons , cela conduit à penser que
les gravitons constitueraient l'ultime composant de la matière ,ou du moins que gravitons et matière sont de même nature.
 Il serait intèressant de savoir si un trou noir émet des neutrinos .
      Il faut remarquer aussi que les nombres de gravitons , hors et dans la matière , sont trés proches . D'où une possible solution pour la question de l'antimatière. La quantité de gravitons externes est légérement superieure à la quantité de gravitons internes . Celà serait du au fait que de la matière a été désintégrée dans les trous noirs . Dans ce cas l'antimatière
était constituée uniquement de gravitons , donc la matière aussi .

FaLang translation system by Faboba